Berlin

En ce temps-là, Berlin était coupé en deux; Le mur séparait les hommes;
En 1981, en France, la gauche de François Mitterrand prenait le pouvoir; Les armées étaient en alerte;
La bande à Baader terrorisait le pays, la prison de Landau faisait le plein.
Mon chemin m’a fait franchir le rideau de l’est, passer le long du no « man’s land » rempli de mines et de barbelés, pour me retrouver à faire des missions d’observation à Berlin Est.
Il fallait passer par la RDA, croiser des locomotives à vapeur d’un autre temps, des portes chars, des militaires sur le qui-vive…
L’underground Berlinois baignait dans une atmosphère décalée; Au loin, derrière le mur, tout un peuple attendait la délivrance.
Puis vint le passage à l’est par le fameux checkpoint Charlie.
Les couleurs du monde avaient désertées l’est; C’est une vision grisâtre qui s’offrait à moi, avec des boutiques hors d’âge vendant des appareils d’un autre temps; mais aussi des fleurs…
Alors que nos murs invisibles sont les plus difficiles à franchir, comment imaginer qu’un mur en béton pouvait retenir le souffle de la liberté ?
regards à l'est
regards à l'est
« 1 de 9 »

Commencé dans la tourmente de l’histoire, sous la menace d’une 3ème guerre mondiale, le 11 novembre 1989, alors que la chute du mur de Berlin était entamée depuis quelques heures, le violoncelliste virtuose Rostropovitch se rendit au pied du mur pour y jouer les suites de Bach.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=FiwXUJJjL6g